Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

la baleine et le vigneron...

Publié le par jouncas

coucou, nous revoilou après quelques jours passés à Port la Nouvelle .....

arrivée sous un ciel menaçant ...

IMGP4464

 

que faire ??? et bien....nous allons voir mr Fabre ......

IMGP4507

 et sa baleine , dont voici l'histoire ....:( article paru dans "l'albatros" )

 

Nouvelle version du « Vieil homme et la mer », le vigneron et la baleine. 

En 1985, un cétacé de plusieurs tonnes est découvert sur la plage de Port-la Nouvelle. Une fois passée la journée des curieux munis de leurs appareils photographiques, l'encombrant animal est détruit. Le 22 novembre 1989, un balaenoptera-physalus de 20 m est retrouvé à Port-La- Nouvelle. Mais cette fois-ci, l'homme qui rêvait des baleines n'hésite plus. Il la veut. Et avec du bon sens et du courage il réussit un travail de titan.
Jean-Louis Fabre, Patricia, sa femme, Sylvain Clanzig et Emmanuel Rousseau récupèrent la bête. Au bout d'une semaine, ils ont réussi à la dépecer. Les os sont numérotés et ramenés chez les Fabre à l'aide d'un petit tracteur, d'une benne à vendange et d'une bonne vieille 2 cv.
Beaucoup ont trouvé l'idée du vigneron complètement aberrante, folle, « un original » diront même certains! Mais Jean-Louis Fabre n'aime guère faire comme tout le monde. Il le dit volontiers: « Quand on fait cela, on se fait plaisir, mais emmerder les autres, parfois ça fait aussi très plaisir »
Il va toiser de nombreux scientifiques en se servant du phénomène de marais appelé « malaïgue ». Les ossements de baleine ont un poids de 4,235 t. Ils vont être totalement nettoyés en moins de trois mois. Rapidité et efficacité. En immergeant les os dans un marais, deux tonnes de matière organique grasse disparaissent.
Il reste tout de même à remonter la totalité du squelette... Là encore le vigneron n'a pas besoin de technologies et de subventions onéreuses. Il reconstitue l'animal en se servant de fils, de morceaux de tuyaux d'arrosage, en bref de la récupération! Il réussit même à garder un oeil grâce à un procédé chimique.
Jean-Louis Fabre est un autodidacte mais surtout un passionné. Ne lui parlez pas de politique, de Parlement ou de quoique ce soit qui ne l'intéresse pas. En revanche, si son intérêt est piqué, rien ne lui échappera.
La baleine n'est pas le seul de ses dadas. Quand une classe vient visiter ses vignes, les enfants ne sont pas déçus. Ils ont en général droit à un savant exposé de sciences naturelles et apprennent moult renseignements sur les insectes, les rochers... car le vigneron a des collections passionnantes. Ne le traitez pas non plus d'écolo, il s'énerverait.
La liberté, avant tout, de faire un pied de nez aux politiques globales, à la mondialisation l'amuse encore plus. Individualiste certainement. Mais est-ce une tare? Lui, il a le squelette de sa baleine dans sa cave, il n'a eu besoin de personne et attend la retraite pour contredire plusieurs spécialistes. Il a déjà 200 pages d'archives sur ses découvertes et une reconstitution qu'aucun musée français ne possède. Le soir, sans aucun doute, elle et lui partagent les même rêves... de grand large.

 

IMGP4521

 

IMGP4520

 

au milieu des fûts cuves et autres pressoirs , squelettes de dauphin et cachalots ...

IMGP4512

 

IMGP4516

 

IMGP4517

  

le temps s'est rapidement remis au beau , papé a sorti ses gambettes et allez ...nous voilà partis ...!!!

IMGP4534

 

pour finir la journée , on ...s'envoie en l'air !!!!

IMGP4483 

Voir les commentaires